Ce site est conçu pour les fureteurs compatibles avec les normes web. Il demeure tout de même fonctionnel avec les autres fureteurs.

Accéder au contenu

LES MEDAILLES DU JUBILE DE DIAMANT

 

Honorables sénateurs, samedi dernier j'ai décerné mes premières médailles du jubilé de diamant. Pour certains sénateurs qui en ont l'habitude, cette responsabilité est probablement facile à assumer. Dans mon cas, elle a été un rite de passage. L'essence même de notre rôle en tant que sénateurs est incarnée dans cette petite cérémonie, c'est-à-dire servir les gens de notre région avec un certain degré de protocole, une grande dose d'humilité et une appréciation encore plus grande de ceux que nous servons.

J'ai décerné ma première médaille à Mme Lilian Stight. Celle-ci est âgée de 107 ans et elle est l'une des personnes que je sers. Elle a vécu au Nouveau-Brunswick pendant 101 ans et elle a été enseignante chez nous, au cap, durant de nombreuses années, jusqu'à sa retraite. C'est avec un vif sens de l'humour qu'elle raconte des histoires liées à ses élèves et aux écoles d'une seule pièce.

L'écouter donne une idée du dévouement avec lequel elle s'est acquittée de ses responsabilités. Elle a travaillé durant des années afin d'instruire les enfants des petites localités situées le long des rives du détroit de Northumberland. Le cap Tormentine, le cap Spear, Murray Corner, Bayfield et Port Elgin ont tous bénéficié des nombreuses années qu'elle a consacrées à l'enseignement.

Elle vit maintenant dans une maison de soins infirmiers et a presque complètement perdu la vue, mais elle a pu marcher, avec un peu d'aide, et venir à ma rencontre. Elle était entourée de sa famille et de ses amis, et c'est avec une grande fierté qu'elle a accepté sa médaille.

Elle m'a montré que même si, personnellement, les médailles et les cérémonies me laissent plutôt indifférente, elle et de nombreux Canadiens sont honorés de recevoir ces prix. Elle m'a aidé dans ma tâche. Elle m'a montré que les gens apprécient ces cérémonies et que j'ai de la chance de pouvoir remettre ces médailles.

Je fais de mon mieux pour remettre ces médailles à des personnes dont le travail n'a peut-être jamais été reconnu auparavant. Je veux rendre hommage aux personnes qui se sont dévouées à leur collectivité sans rien attendre en retour. Vous connaissez ces personnes, honorables sénateurs. Elles répondent toujours « présent » en cas de besoin. Elles apportent de la nourriture et du réconfort lorsqu'une personne meurt ou est malade. Elles conduisent des personnes malades à l'hôpital pour y subir un traitement. Elles passent des heures à encadrer des jeunes, à confectionner des pâtisseries pour des campagnes locales et à collecter de l'argent pour les organismes de bienfaisance locaux venant en aide aux jeunes. Vous savez tous de qui je parle. Elles sont l'épine dorsale de nos collectivités. Elles savent comment et pourquoi il faut faire les choses, et ont probablement joué un rôle clé dans l'évolution de la société.

Ces personnes altruistes sont l'âme de notre collectivité. Elles gardent nos collectivités en vie. Elles sont les gardiennes de notre histoire. Elles méritent notre reconnaissance et je suis fière d'être le messager de l'hommage que nous leur rendons.