Ce site est conçu pour les fureteurs compatibles avec les normes web. Il demeure tout de même fonctionnel avec les autres fureteurs.

Accéder au contenu

LES TRAVAILLEURS DE LA SANTE

 

Honorables sénateurs, je prends la parole aujourd'hui pour rendre hommage aux travailleurs de la santé qui participent à la vaste campagne d'immunisation de la population canadienne contre le virus H1N1. D'un bout à l'autre du pays, ces travailleurs dévoués font figure de pionniers alors que nous travaillons tous ensemble pour lutter contre cette maladie.

Comme c'est une première dans notre histoire, la plupart des Canadiens comprennent qu'il y aura des anicroches ici et là. Cependant, chaque jour, à mesure que nous tirons des leçons et que nous nous adaptons à la situation, le fonctionnement des centres de vaccination s'améliore, plus de gens se font vacciner et les files d'attente raccourcissent.

Je n'ai que des félicitations à transmettre à ces travailleurs de première ligne qui méritent notre appui inconditionnel. Ils peuvent bien se passer de ces hommes et de ces femmes politiques qui discréditent nos spécialistes de la santé publique et qui sèment la confusion et la peur.

En tant qu'ancienne travailleuse de la santé, je me suis surprise à critiquer le programme au début. Bien entendu, je savais comment il fallait s'y prendre pour mieux faire les choses. Puis, je me suis rendu compte de ce que doivent ressentir les travailleurs de première ligne et les personnes qui attendent d'être vaccinées lorsque des hommes et des femmes politiques remettent tout en question, du temps d'attente à la disponibilité du vaccin, voire à qui le vaccin devrait être administré ou à quel moment. J'aurais été anéantie, confuse et dans tous mes états. Je n'aurais pas su à qui faire confiance.

Honorables sénateurs, un peu de science est une chose dangereuse. Nos intervenants de première ligne ne méritent pas que des gérants d'estrade à Ottawa minent leurs efforts. Ce qu'ils méritent, c'est notre confiance, notre gratitude et notre soutien.

Il est plutôt étrange de voir tous les ordres de gouvernement — fédéral, provincial et municipal — concerter leurs efforts pour obtenir des résultats, mais malgré cela, les partis de l'opposition fédéraux sont incapables de mettre la politique de côté et de collaborer dans l'intérêt de tous les Canadiens.

J'encourage tous les politiciens à contribuer aux efforts de lutte contre la grippe H1N1. Le public doit savoir que nous faisons

 confiance aux responsables de la santé publique et aux experts en la matière. Tâchons de ne pas remettre en question l'Organisation mondiale de la santé et nos responsables.

Veuillez vous joindre à moi pour appuyer les efforts de tous ceux qui se trouvent aux premières lignes de cette gigantesque initiative.