Ce site est conçu pour les fureteurs compatibles avec les normes web. Il demeure tout de même fonctionnel avec les autres fureteurs.

Accéder au contenu

LES PREMIERS REPONDANTS DE LA TRAGEDIE D'ORLANDO

Honorables sénateurs, je prends la parole aujourd'hui pour saluer les premiers répondants d'Orlando et tout le personnel du centre médical régional d'Orlando, dont l'intervention à la suite de la fusillade survenue dans cette ville n'a été rien de moins que spectaculaire. Il est difficile de visualiser l'ampleur de cette tragédie. Quarante-quatre victimes, dont plusieurs dans un état critique, sont arrivées au service d'urgence en l'espace de moins de deux heures. Lundi après-midi, seules 29 victimes étaient toujours à l'hôpital; 5 d'entre elles sont toujours dans un état grave.

Grâce à son travail compétent et soutenu, l'équipe chevronnée de médecins et d'infirmiers a pu sauver toutes les victimes, sauf neuf, qui sont arrivées avec des blessures inopérables. Beaucoup plus seraient décédées, n'eût été de la coordination des premiers répondants d'Orlando et des efforts incroyables des services d'urgence, des équipes de traumatologie et du personnel de chirurgie.

On ne peut sous-estimer les efforts des intervenants d'urgence et du personnel médical. Une tragédie de cette ampleur nécessite des centaines de personnes — dont beaucoup ont été tirées de leur sommeil par un appel d'urgence — qui travaillent ensemble en tant qu'équipe et qui font corps. Chacun de leurs choix fait la différence entre la vie et la mort.

Des centaines de tâches ont été exécutées sans qu'on puisse se permettre la moindre erreur, depuis les médecins et les infirmiers effectuant le triage en fonction des blessures et fournissant une intervention immédiate ainsi que des chirurgies qui ont sauvé des vies, jusqu'au reste du personnel, tel que le personnel de nettoyage, qui a dû déplacer et libérer des postes en l'espace de quelques secondes. Je dois mentionner la cafétéria et les brancardiers, tous ces services que nous tenons pour acquis. Les travailleurs des banques de sang ont mis les bouchées doubles pour s'assurer que suffisamment d'unités de sang étaient disponibles pour garder les salles d'opération à l'œuvre.

Le personnel est venu des quatre coins de la ville. Bon nombre de ces professionnels n'avaient jamais travaillé ensemble auparavant. Il est impossible pour beaucoup d'entre nous d'imaginer les efforts de coordination nécessaires pour veiller à ce que tout se passe bien.

J'ai été infirmière en salle d'urgence et je peux vous dire que ces tragédies restent imprégnées dans notre mémoire à jamais. En côtoyant ainsi les personnes qui subissent un traumatisme, on finit par avoir des blessures à l'intérieur qui ne guérissent jamais vraiment, et qui placent un fardeau invisible sur les premiers répondants et le personnel médical qui aident ces victimes.

Pour intervenir efficacement dans ces situations, il faut de l'expérience, de la formation et des compétences. C'est une excellente équipe de traumatologie. Elle doit être une source de grande fierté pour les résidants d'Orlando.

Lorsque je vois la couverture médiatique aux nouvelles, j'ai l'impression qu'on n'en fait jamais assez pour souligner le travail de tous nos héros de la médecine. Au nom du Sénat du Canada, je vous remercie. Vous êtes un exemple à suivre pour nous tous.